22 Mar 2016

Retour sur la présentation sur les véhicules connectés au GDG Lille

2016-03-16 18.39.38

Mercredi soir à eu lieu une soirée Android lors du meeting du Google Developer Group (GDG) de Lille. Au cours de cette soirée nous avons eu le droit à deux présentations, une sur la voiture connectée et une sur l’industrialisation des projets mobiles. Cette dernière étant un état de l’art, je vais résumer la session sur la voiture connectée.

 

La session sur les véhicules connectés a été animée par Cyril Cauchois (@Cyril_Cauchois).

2016-03-16 18.59.47

Cyril a commencé par nous parler de l’origine des véhicules connectés. En effet lorsque l’on pense voiture connectée on s’imagine tout de suite des véhicules super modernes alors que dès la fin des années 80 des constructeurs comme Renault ont essayé d’ajouter de l’électronique dans les véhicules. Depuis les voitures embarquent de plus en plus de lignes de code (plus de 100 millions) et sont de plus en plus informatisées.

Cyril distingue trois types de véhicules connectés :

  • de véhicule à véhicule
  • de véhicule à infrastructure
  • de véhicule à cloud

C’est ce dernier qui a été abordé dans la suite de la présentation.

Il existe plusieurs façons de connecter la voiture au cloud et les constructeurs ont différentes approches :

  • solution propriétaire (Sync chez Ford ou R-Link chez Renault)
  • solution générique :
    • MirrorLink
    • Android Auto
    • CarPlay

Les véhicules n’ayant pas de périphérique embarquant nativement l’une de ces solutions il est possible d’intégrer un boitier externe (par exemple le Pioneer AVH-X8700BT).

Il n’est pas possible de développer une application spécifique pour Android Auto. Si vous le souhaitez vous pouvez MediaBrowserServiceCompat pour permettre à l’utilisateur d’avoir votre application de musique (lecteur de musique, de podcast ou autre). Par contre, vous n’aurez que peu de personnalisation possible à part quelques couleurs.

De même si votre application propose des notifications, celles-ci ne seront pas affichées par Android Auto si vous utilisez CarExtender. Cela permet à l’utilisateur de ne pas être perturbé par des éléments qui n’ont pas de relation directe avec la conduite.

Android Auto ne permet pas d’obtenir des informations sur le véhicule. Pour cela vous devez passer par le port OBD (On Board Diagnostic) en y branchant un chipset (par exemple le ELM327). Les constructeurs ne veulent cependant pas que vous ayez accès à toutes les données du véhicule et certaines données vous seront tout simplement indisponibles.

Si vous souhaitez faire des tests sans passer votre journée dans votre voiture, vous pouvez utiliser le Diamex OBD qui vous permettra de simuler le port ODB d’un véhicule facilement.

Enfin, pour récupérer les données du port ODB dans votre application Android vous pouvez utiliser OpenXC. En utilisant leur chipset sur le port ODB de la voiture vous aurez facilement accès (via des API) à l’ensemble des données du véhicule.

 

Vous pouvez retrouver les slides ici : https://docs.google.com/presentation/d/1Bn-mZVlhcFvxVa83MKfSGQmvF_hJf1nyV1ZbIKnCZe4

Share