23 Fév 2015

Adobe Experience Manager (AEM) #1 : Présentation

aem

Adobe Experience Manager (AEM) est un système de gestion de contenu Web (CMS) de niveau professionnel qui propose un éventail de fonctionnalités à haute valeur ajoutée.

 

Fonctionnalités

AEM permet :

  • D’administrer et de publier des sites Web,
  • Développer des comportements spécifiques pour un site Web : via des composants natifs, customisés ou spécifiques,
  • De gérer des utilisateurs (groupe et droit)
  • De gérer le contenu et le rendu selon les devices,
  • De définir et implémenter des chaines de responsabilité dits « workflows » (exemple : pour les tâches de création, d’édition, de revue et de publication de contenu),
  • De gérer un référentiel de médias comme des images, des vidéos, des documents, des contenus dynamiques (Flash) intégrables facilement dans le site Web,
  • De retrouver du contenu, des données, des pages via un langage de requêtage,
  • De mettre en place des outils communautaires tels que des blogs, des groupes d’utilisateurs ou des calendriers,
  • D’organiser les médias et pages Web en utilisant des tags,
  • D’utiliser un module e-commerce permettant de contrôler les données d’un catalogue de produits, le panier, la caisse, la gestion des commandes.

Techniquement, Adobe Experience Manager est une application serveur fonctionnant sous la plateforme Java SE sur Windows, Mac ou Unix et accessible depuis un navigateur Web. Un site peut être sauvegardé sous la forme d’un package Zip et ensuite être déployé avec une grande simplicité sur d’autres environnements.

L’interface Web utilisateur utilise AJAX et est compatible avec les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles et tablettes.

Pour éditer le contenu d’une page d’un site Web, les utilisateurs glissent et déposent des composants (texte, image, éléments complexes) sur la page et voient instantanément comment leurs modifications affectent l’apparence de la page.

AEM incorpore un outil dédié de gestion du cache et au « load balancing », le Dispatcher. Celui-ci permet également de se prémunir des attaques.

Le produit s’intègre facilement avec d’autres produits tels que Campaign Marketing (Neolane), SiteCatalyst, Search&Promote, Test&Target, Salesforce, TagManager, AudienceManager, Dynamic Media, Scene7 et Survey.

 

Authoring et Publishing

Un auteur dans le contexte AEM est la personne qui alimente et génère le contenu  qui sera publié vers le site Web.

Pour cela, un auteur travaille dans un environnement dédié. Celui-ci propose différents interfaces graphiques « user friendly » pour la création et l’administration du contenu.

Une instance Author est généralement située derrière le pare-feu de l’entreprise. Pour chaque auteur, on peut définir des droits d’accès appropriés.

Le serveur Author d’AEM permet de :

  • Générer du nouveau contenu sur une page existante
  • Modifier le contenu existant
  • Créer de nouvelles pages à l’aide de modèles prédéfinis (les « templates »)
  • Déplacer, copier ou supprimer des pages
  • Publier ou dé-publier des pages (on parle d’activation et de désactivation)
  • Lancer ou agir sur des « workflows » (chaines de responsabilité) pour gérer des changements sur un site Web (contrôler et valider le contenu, la traduction, la publication d’une page par exemple). Les « workflows » sont entièrement personnalisables dans l’interface AEM.

Une fois que le contenu d’un site Web  est prêt, il peut être publié sur un environnement Publish. D’un point de vue architecture, le (ou les) serveur (s) Publish sont situés à l’intérieur de la DMZ (« zone démilitarisée »).

Pour optimiser les performances du site Web, l’outil Dispatcher va mettre en œuvre l’équilibrage de la charge et la mise en cache.

author_publish

 

Les interfaces d’administration

Les interfaces d’administration d’AEM, disponible depuis une instance Author, sont accessibles depuis n’importe quel navigateur Web moderne. Il y a deux types d’interface possibles :

  • L’interface classique : l’interface « historique » d’AEM principalement conçu pour une utilisation sur ordinateurs de bureau
    • Interface classique – Authoring
      Edition d’une page avec l’interface classique : vue sur le « content finder » et le « sidekick »classic_authoring
    • Interface classique – console
      La console « Websites » de l’interface classique. L’arborescence du site peut être étendue et des actions lancée sur les pages.classic_console
  • L’interface optimisé tactile (Touch UI) : la nouvelle interface (apparu dans la version AEM 5.6) optimisé pour les appareils tactiles mais fonctionnant également sur les ordinateurs de bureau.
    • Touch UI – Console
      La console « Sites » optimisée pour appareils tactiles propose une barre de navigation et des icônes d’actions applicable sur la ressource sélectionnée.touch_console
    • TouchUI – Authoring
      Edition d’une page avec l’interface TouchUI : vue sur le navigateur de composants

touch_authoring

 

Les interfaces utilisateur d’AEM sont fluides et réactives :

  • de nombreuses actions se font par Glisser Déposer
  • certains composants de texte peuvent être édités sans avoir à ouvrir une boite de dialogue.
  • sur la plupart des éléments, un clic droit fait apparaitre un menu contextuel proposant différentes actions possibles (accès aux propriétés, publier la page, etc.)

Elles apportent de nombreuses fonctionnalités :

  • Les consoles d’administration :
    • WCM (gestion des pages Web),
    • DAM (gestion des médias),
    • Workflows,
    • Tagging, …
  • « sidekick »est une fenêtre flottante qui apparait sur une page modifiable permettant de sélectionner et déposer des composants, de modifier les propriétés de la page.
  • « content finder »: disposé sur la partie gauche d’une page modifiable, il permet d’accéder rapidement et facilement aux différents médias disponibles (images, documents, vidéos) et les glisser-déposer sur celle-ci.
  • Navigateur de composants  : accessible depuis le côté droit d’une page éditable, un menu coulissant propose une liste de composants pouvant être glissés-déposés puis édités.
  • Navigateur d’assets: accessible depuis le côté gauche d’une page éditable, un menu coulissant propose une liste de médias pouvant être glissés-déposés puis édités.

 

Le développement d’un projet AEM

Le développement sous AEM consiste notamment à créer des templates de pages et composants utilisés dans le site Web. Il est possible de réutiliser et d’étendre des composants standards, de personnaliser leur boite de dialogue (fichiers XML générant des boites de dialogue Sencha-ExtJS), ainsi que d’en créer de nouveaux à partir de rien.

AEM est intégré avec un environnement de développement intégré accessible depuis un navigateur Web, CRXDE Lite. Adobe propose également un environnement de développement externalisé, CRXDE, basé sur Eclipse, permettant au développeur de déployer automatiquement les sources sur le serveur de développement local.

Il est également possible d’utiliser des IDE tiers tels qu’Eclipse pour développer des projets AEM (s’intègre parfaitement avec Maven, Adobe propose également des « archetypes » pour débuter facilement des projets industrialisés).

 

 

Dans une seconde partie, publiée prochainement, nous présenterons les technologies mises en œuvre dans Adobe Experience Manager. En effet, AEM est construit sur une agrégation de frameworks issus du monde « open source ».

Share